Mercredi 23 mai 2018

 Je vous écris aujourd'hui un long article.. Long, pas forcément, si on prend le temps de regarder toutes les images que j'y ai glissé pour le plaisir de vos iris. Et pour les familles des enfants participants au projet qui lisent cette page, cela vous permet de vous faire une vraie idée de la vallée et que les enfants patientent avant le retour de leur courrier. Mais je vous laisse percevoir tout ceci par vous-mêmes.

Jeudi matin, me voilà donc partie en direction d'Amezray. Vingt minutes de marche entre montagnes à perte de vue et l'oued au niveau élevé à mes côtés. Le paysage est verdoyant et les cultures en pleine forme, les paysans et bergers sont optimistes pour cette année où Zaouiat Ahansal a pourtant connu un hiver très neigeux.

Pour ceux qui n'auraient pas lu les articles de l'aventure "Souss System" que je recommande fortement,un petit rappel avec cette carte de la vallée de Zaouiat Ahansal.

carte de la vallée

l'oued Ahansal Agoudim

Place du souk d'Agoudim

 Je suis reçue par Abdellah et Mohammed et malgré l'abscence d'une part des élèves qui auront leur lettre plus tard, nous sommes tous enchantés de continuer ce projet. Nous avons tout d'abord regarder des vidéos prises durant les ateliers en France. Les enfants s'y amusent en passant le bonjour à leur correspondant et cela me permet de leur montrer l'environnement scolaire de leur homologue Français. Ensuite nous avons distribué les courriers. Chacun à eu la surprise de découvrir le visage du tant attendu inconnu. 

(Désolée pour la qualité de ces images, l'essentiel y transparaît ...)

Découverte et échangeLes élèves et leur professeur Mohammed

Amezray

Amezray

Les élèves avec leur professeur Abdellah

 Au cours de cette matinée, nous avons avec les deux professeurs, aidé les enfants à répondre à leur correspondant en Français et à les interroger sur ce qui les intéresse de découvrir chez eux.

Amezray power épistolaire

 Le lendemain après-midi, Vendredi 18 mai, c'est vers l'école d'Agoudim que je me suis dirigée pour une première rencontre avec les élèves là-bas. C'est avec Aisha la professeur que j'ai animé cet atelier, précieuse collaboratrice et traductrice ;) 

DSC02310

 Les élèves de Ménigoute reprenaient le flambeau de l'initiative correspondante, et il me fallait retrouver 12 élèves pour répondre à leur lettres. C'est ici, à Agoudim, avec de belles petites Ahansali que l'aventure continue. Là aussi, un vrai bonheur d'entendre ces rires à la révélation des figures maquillées, de découvrir sur leurs visages la curiosité et de devoir répondre à de multiples questions : Est-ce un garçon, une fille ? Quel âge a t'il/elle ? Ça veut dire quoi Ménigoute ? 

Le travail de traduction pour ces mots qui semblent être indescriptibles et qui j'espère bientôt, grâce à ce projet leur permettra d'échanger plus facilement.

Découverte et échange

Découverte et échange

Deux élèves d'Agoudim

 Puis une fois l'atelier ayant pris son cours, place au maquillage, aux couleurs. Pour vous rappeler si je ne l'ai pas déjà fait. Le premier objectif  de ce projet s'est déroulé en quatre phases : Petit exposé sur la culture et placement sur une carte, écriture des lettres, maquillages et impressions des photos (1 pour le correspondant, 1 pour l'élève)

Les filles se sont tout à fait prêtées au jeu de l'objectif ainsi que les garçons se faufilant timidement pour un maquillage :)

Agoudim

Agoudim

Agoudim

 Un après-midi sous la pluie mais énorme d'énergies. Notre sacoche d'envoyée postale repars donc en direction de la France pour début Juin chargée de ces 45 lettres.

Agoudim Power

Agoudim Power

Un coucou d'Agoudim

Je suis rentrée aujourd'hui de Tislimit, petit village de Terranimine à 3h de marche d'Agoudim. Nous y sommes partis avec mon ami et hôte Abdou pour rencontrer les professeurs de l'école en vue d'un autre projet de l'association en Septembre. Vendredi, nous repartons vers Taghia. Cet autre projet de Circ'Ohm est une aventure pour trois semaines où nous prendrons la route entre ateliers de marionnettes, de clowns, de jongle, spectacles et cinéma plein air pour tous les habitants. Au total, ce seront 4 villages que nous mettront en fête pour le bonheur de tous.

Maquillage à Tislimit

Les élèves avec M'hammed, le professeur et Abdou

 Ainsi se termine l'épisode 2 de ce projet correpondance Franco/berbère entre pays Ménigoutais et Zaouiat Ahansal. Je vous assure que mes valises à moi s'emplissent de mots berbères pour que les lettres chantent Tamazight.

Si vous souhaitez nous soutenir en adhérant, en tant que spectateurs, bénévolement sur nos évènements ou financièrement pour nos projets (nous fonctionnons sans subventions), allez déjà jeter un coup d'oeil à notre page Facebook : Circ'Ohm puis envoyez nous un message ou un mail à circohm@gmail.com (objet: soutien)

 Sur ce avec Hassan, on vous dit Beslama et tout le meilleur

Avec Hassan, petit bout de la famille à Tislimit