Vendredi 18 mai 2018

 

 Me voilà devenu envoyée postale entre Gâtine Deux-Sèvrienne et Haut-Atlas Marocain.  De retour dans cette magnifique vallée de Zaouiat Ahansal, j'ai pris dans mon sac à dos 45 lettres au total envoyées d'écoles du Pays Ménigoutais (79). Nous avions mis en place lors de notre dernier voyage et dans le cadre d'un partenariat entre Circ'Ohm et Amezray Smnid une correspondance Franco/Berbère avec les enfants. Ils avaient répondu nombreux au fait de découvrir une communication quelque peu oubliée et heureux de trouver un ami étranger. 

Mais commençons par le commencement :  avec peu d'écrit mais beaucoup d'images, les premières aventures de ce projet en Octobre 2017 et Février 2018.

Nous sommes donc allés avec Boris à la rencontre des enfants, d'Abdellah et Mohammed qui travaillent avec nous sur place. munis de maquillage, de papiers photos, d'enveloppes, de feutres, de papiers et de notre volonté de créer cet échange épistolaire..  

maquillage AmezrayLes enfants à Amezray

 Au final de ces deux jours de travail nous avons récolté 33 lettres et pleins de magnifiques sourires..

 Les 33 premières lettres

 Equipe au top à Amezray

De retour dans notre chère Gâtine, il ne nous restait plus qu'à trouver école désireuse de ce colis d'écrits. Avec l'aide précieuse d'une copine médiatrice culturelle, nous avons pu mettre en place des ateliers dans le pays Ménigoutais à partir du mois de Février. Au total, 6 écoles ont répondu positivement à la démarche , ce qui nous a énormément réjoui. Ainsi, Reffannes, Chantecorps, Fomperron, Vasles, Vausseroux et Ménigoute qui sembleront pour certains des contrées bien lointaines sont les communes qui ont répondu à l'appel.

Nous avons été agréablement reçus et avec beaucoup d'enthousiasme par les instituteurs ou accompagnateurs durant ces temps d'ateliers périscolaires. BIG UP Mireille !

Les enfants, quant à eux, nous ont partagé une joie et une volonté de retourner à la communication écrite qui nous a réellement fait du bien. Nous avons donc pris le temps de leur expliquer d'où venaient ces lettres, quel avait été leur trajet et de leur parler du pays ainsi que de la culture berbère de leur correspondant. 

Deux correspondants

Reffannes, Mireille et les enfants

Les petits sont pleins de questions

Les dessins des tous petites de Chantecorps

Chantecorps

Vasles au travail

Les quatres loulous de Vasles

Vausseroux

Maquillage Vausseroux

Vausseroux

 

Au final de ces 5 écoles notre sacoche de facteur était vide. Ainsi, Ménigoute reprenait l'initiative de lancer la correspondance avec une autre école de la vallée. Je serais donc cette après-midi à Agoudim avec Aisha, la professeure, pour trouver destinataires à leurs lettres.

Boris présentation à Ménigoute

Maquillage ménigoute

 

Ménigoute Powaa

 Des beaux souvenirs que je suis heureuse de vous partager et une démarche qui à de très bons retours quant à l'investissement des enfants.

Je vous raconte tout bientôt la suite avec la remise des lettres hier matin via votre envoyée postale entre Agoudim et Amezray !

 

Bslama